Convention FFE UNSS

Fiche sport Escrime 2015 (Cette fiche présente l'ensemble des dispositions et des règlements pour les compétitions scolaires.)

Match de poule d'Educ Escrime lors des championnats de France UNSS, Rennes 2015.

Nous vous présentons ici une série d'analyse d'arbitrage pour l'Educ Escrime.

La séquence est présentée 2 fois puis 1 fois au ralenti et la réponse est proposée.

3 niveaux de difficultés sont proposés : Niveau 1 2 et 3

 

  • Niveau 1 d'arbitrage

  • Niveau 2 d'arbitrage

  • Niveau 3 d'arbitrage

CYCLE EXPÉRIMENTAL D'ENSEIGNEMENT DE L'ESCRIME

Tout au long du cycle, nous avons essayé d'éviter de donner des consignes techniques et de montrer où démontrer les situations d'apprentissages. Des situations d’oppositions ont été systématiquement proposées avec un but précis à atteindre. Cette technique de «fixation de but» nous a permis d'observer et de mettre en évidence les comportements spontanés des élèves qui pouvaient apparaître dans les situations proposées. 

Nous ne voulons pas présenter ici l'ensemble des séances, mais montrer les comportements remarquables des élèves en situation d'apprentissage. 

La situation de référence est le « jeu des cabanes » qui est décrit dans le livret de l’escrime à l’école primaire. C’est également le principe de l’Educ-Escrime. La convention s’applique et bien que le fer soit interdit dans les premières séances, la notion de « phrase d’armes » apparaît au travers des échanges.

Deux situations complexes sont utilisées, nous les appelons situation Clé N°1 et N°2.

Public : Classe de CM2 - entre 24 et 27 élèves présents

Cycle : 8 séances de 1H30

Matériel : Kits premières touches (fleuret) 

 

 SEANCE N°1  SEANCE N°2

Observation des comportements du débutant.

La situation d’opposition : le « jeu des cabanes » est abordé dans cette séance et restera la situation de référence durant l’ensemble du cycle.

(pour mémoire : zone de combat de 5m, au-delà invulnérabilité, contact de fer interdit, touche portée avec la pointe sur la veste en se fendant)

On remarque qu’en situation d’opposition, les élèves produisent des réponses motrices adaptées et proches de gestes techniques justes. 

 

Mise en place de la 1re situation Clé.

Le but est d’améliorer l’attaque en fente et la défensive de jambe (rompre la mesure) .

Cette situation permet de comprendre la notion de « distance » qui ne se réduit pas à un espace, mais également au temps. Il s’agit de déclencher l’offensive en fonction de la position dans l’espace de l’adversaire et à un moment précis.

A est avec une arme et dans sa cabane. Il peut attaquer en lançant un pied hors de sa zone (fente) et marque le point s’il touche.

D est sans arme et provoque A pour le faire attaquer. Il marque le point s’il parvient à éviter l’attaque

   
 SEANCE N°3  SEANCE N°4
 

Le jeu des cabanes, mise en place des rôles sociaux.

Mise en place de la 2e situation clé.

Le but est de favoriser les changements rapides de statuts attaquants ou défenseurs. L’enchaînement de tâches motrices de l’offensive à la défensive ou de la défensive à l’offensive est une étape importante.

A est avec une arme et dans sa cabane. Il peut attaquer en lançant un pied hors de sa zone (fente) et marque le point s’il touche. (idem clé N°1). Il essaye de se défendre ensuite par un retour en garde et des retraites.

D est avec une arme et provoque A pour le faire attaquer. S’il évite la touche, il passe à l’offensive à son tour. Il marque le point s’il parvient à éviter l’attaque et à passer immédiatement à l’offensive et toucher son adversaire. 

   
Séance 5 et 6 sont des séances de compétition avec mise ne place d’un tournoi
 SEANCE N°7  SEANCE N°8

Introduction de la défensive avec l’arme

On s’appuie ici sur situation Clé N°2 que les élèves connaissent bien. Le défenseur provoque toujours l’attaque, mais cette fois, la défensive est la parade avec l’arme et l’offensive qui suit, une riposte.

Le jeu des cabanes évolue également avec la possibilité de se défendre avec son arme.

L’attaque au fer reste cependant interdite.

On observe de nombreuses parades de 6 et de contre qu’on explique facilement puisqu’on n’a pas « placé » la main de l’élève en 6 au début de cycle comme le font traditionnellement les enseignants. De ce fait, la position de la main en garde reste intermédiaire et par conséquent la défensive du coup droit dessus se fait aussi bien par un geste de 4 ou de 6.

Introduction de l’attaque composée.

La situation clé N°2 est toujours utilisée. On permettra à l’attaquant de faire des feintes avant de lancer son offensive.

Le jeu des cabanes évolue avec l’augmentation de la dimension de la piste et de l’interdiction de se réfugier derrière sa ligne sous peine d’être touché… On débouche sur les règles actuelles de l’escrime.

   

Observations : 

  • Les situations d’opposition génèrent d’elles-mêmes un certain nombre de réponses motrices bien adaptées.
  • La fixation précise du but à atteindre, contribue également à ce que l’élève trouve des solutions pertinentes qu’il est alors facile de renforcer pour l’enseignant.
  • Cette approche favorise grandement les « transferts » avec le combat.

Enfin, l’apparition aussi bien de parade de 6 que de 4 alors que nous pensions, a priori, que la parade de 4 était le geste naturel, nous conforte dans cette approche.

En effet, la mise en garde, main en 6 serait, selon nous, une position dogmatique qui aurait pour conséquence de favoriser l’émergence de la parade de 4, rendant ainsi l’apprentissage de la parade de 6 plus difficile par la suite.

 

 

Dénommé EDUC-ESCRIME, cette activité scolaire se pratique avec le «kit premières touches» inventé et mis au point par la FFE.

Aujourd'hui, cette pratique scolaire permet de participer aux championnats de France UNSS.

Les règles du jeu 2014

Mandelieu Lanapoule 2014

 

VIDEOS Educ-Escrime

 

Animation Escrime scolaire au stage Charléty en 2013

Championnats de France UNSS 2013 à Poitiers

Compteur d'affichages des articles
233245